Qu’est-ce qu’une neuvaine de prière ?

Une neuvaine de prière c’est neuf jours consécutifs que l’on fait pour prier pour une intention particulière en s’adressant à Dieu par l’intercession de la Vierge Marie ou d’un saint. La neuvaine de prière ne doit pas être fait dans un but précis d’obtenir, par des formules et dans un nombre précis de jours, ce dont nous avons besoin. Toute prière doit être fondée sur une relation de confiance en Dieu.

Jésus lui-même nous a dit: «Si vous demandez quelque chose à mon Père en invoquant mon Nom, Il vous le donnera» (Jean 16,23). Si toute prière est entendue par Dieu, il est possible que cela ne s’opère pas de la manière dont nous l’avions espéré. Mais, en se remettant entre les mains de Dieu et à sa Volonté, soyons sûrs qu’Il nous accordera ce qu’il a de meilleur pour nous et même davantage que nous l’aurions espéré. S’engager dans une neuvaine de prière, c’est dire au Seigneur l’importance que l’on accorde à telle ou telle intention qui nous tient vraiment à coeur. C’est Lui dire en même temps la confiance que nous avons en Lui et en l’intercession de la Vierge Marie ou de tel saint. C’est pourquoi l’Église encourage cette forme populaire de prière que constitue la neuvaine de prière.

Le vocable de Marie-Reine-des-Coeurs

L’origine du vocable de Marie, Reine des coeurs trouve sa source par saint Louis-Marie Grignion de Montfort. En 1705, alors que le Père Louis-Marie de Montfort était aumônier d’hôpital, il choisit de s’engager dans un ministère qui occupa toute sa vie: la mission itinérante auprès des gens les moins nantis.

Ces derniers ayant une gêne à fréquenter l’église paroissiale à cause de la noblesse et de la bourgeoisie purent, grâce au soin du Père de Montfort, prier dans une chapelle modeste où chacun se senti à l’aise. C’est à cet endroit que les coeurs reçurent les paroles de ce prêtre pas comme les autres... Il est pauvre, près de chacun d’eux et son langage est à la fois coloré et sincère. Il avait un amour sans borne pour le Seigneur et entretenait une profonde relation avec la Vierge Marie. C’est pourquoi, il fit installer autour du cou de la statue de la Vierge Marie, un gros coeur en métal et invita les gens à venir écrire leur nom sur un bout de papier et à le déposer dans ce coeur.

Par ce geste, chacun confie son coeur à Marie, afin qu’elle y soit présente avec sa foi et son amour. Le Père de Montfort offrit de laisser ce coeur dans la chapelle à condition que quelqu’un s’engage à réciter le rosaire les jours de fête. Dans la Bible, le coeur est le centre de la personne. Donner son coeur à Marie, c’est l’inviter au coeur de mon être. C’est vouloir ainsi prendre les dispositions de Marie et les vivre au jour le jour. Par sa foi, Marie a attiré en Elle l’Esprit qui y a formé Jésus, Ainsi, si j’ai en moi les dispositions spirituelles de Marie, l’Esprit sera attiré en moi pour y former Jésus-Christ. Si Marie est Reine de mon coeur, Jésus sera accueilli et présent dans toute ma vie.

La dévotion à Marie, Reine des coeurs

Cette dévotion particulière à Marie, Reine des coeurs consiste à se donner tout entier à Marie pour être par Elle, tout entier à Jésus. Cela exige que nous lui donnions:

  1. notre corps avec ses sens et ses membres;
  2. notre âme avec toutes ses facultés;
  3. nos biens matériels présents et tout ce que nous acquerrons dans l’avenir;
  4. nos biens intérieurs et spirituels, c’est-à-dire nos mérites, nos vertus et nos bonnes oeuvres passées, présentes et futures.
En d’autres mots, nous lui donnons à la à la fois tout ce que nous avons dans notre vie naturelle et notre vie spirituelle, de même que tout ce que nous acquerrons dans l'avenir dans l'ordre de la nature, de la grâce et de la gloire au ciel. Nous le faisons sans aucune réserve, pas même d'un denier, d'un cheveu, ou de la moindre bonne action.

Et nous le donnons pour toute l'éternité, sans réclamer ou attendre, en retour pour notre offrande et notre service, d'autre récompense que l'honneur d'appartenir au Christ par Marie et en elle, même si notre Mère n'était pas -- comme en fait elle est toujours - la plus généreuse et la plus reconnaissante de toutes les créatures de Dieu. (Saint Louis-Marie de Montfort: Traité de la Vraie Dévotion, Par. 121)

Un peu d’histoire…

Mlle Emma Curotte, fondatrice du sanctuaire fut une ardente apôtre de Montfort. Elle s’efforça, toute sa vie durant, de répandre cette dévotion si chère à son coeur. Elle qui, à 14 ans avait reçu le Traité de la vraie dévotion à la Vierge Marie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, voulut faire de sa vie une offrande à Jésus en passant par les mains et le Coeur de Marie. Mlle Curotte devint une amoureuse du Christ en s’approchant toujours plus du Coeur de Marie.

La confiance en toi, Marie, est la clé des trésors du Coeur de Jésus. Au fil des ans, des grâces nombreuses se sont perpétrées en ce lieu par l’intercession de la Vierge Marie, toujours pour la plus grande gloire de Dieu! Aujourd’hui encore, les gens qui y viennent, conscients ou non de l’Amour de Dieu en eux, trouvent en ce lieu une paix véritable et un profond réconfort. Telle n’est pas la touche de douceur utilisée par notre bonne Mère des cieux ? Qui peut le savoir ? Seuls les coeurs touchés par ces grâces célestes! Le Père Eusèbe Ménard, amoureux du Coeur Eucharistique de Jésus et offrant lui aussi tout par Marie, succéda à Mlle Curotte dans la continuité de ce lieu qui se veut être un oasis de prière, de fraternité, de douceur et de paix!

L’offrande de nos coeurs à Marie

La mission du sanctuaire est de faire connaître, prier et aimer la Vierge Marie sous le vocable de Marie, Reine des coeurs. Cette interpellation est très belle. Elle reflète amour et accueil inconditionnels. Oui, car la Vierge Marie est Mère et Reine de tous les coeurs. Elle ne regarde donc pas notre couleur de peau, notre langue, notre religion. Elle regarde notre coeur! Chacun est bienvenu pour visiter Marie, car on y est comme chez-soi.

Lorsque nous venons au sanctuaire, c’est comme venir rencontrer nos parents et amis, Jésus et Marie. En venant y prier, l’on n’y vient jamais seul. On amène avec soi tous les coeurs de nos frères et soeurs du monde entier créés par le Père et nous les offrons à Marie. Nous ne formons qu’une seule famille! N’est-ce pas en fait ce qu’est l’Église ? Marie est Mère de l’Église. Comme une mère qui veut le meilleur pour ses enfants, ainsi en est-il plus encore pour la Vierge Marie qui est la Mère par excellence! Elle désire le bonheur pour chacun de nous et c’est par son Divin Fils Jésus que nous pouvons être comblés au-delà de nos espérances! Elle le sait très bien, puisque c’est Lui qui lui a ravi son coeur!... Alors, que ton coeur soit triste ou heureux, viens le déposer tout près du Coeur de Marie et tu trouveras la paix!

La prière du coeur souffrant au coeur réconforté

Qui n’a pas éprouvé dans sa vie la douleur, la peine, l’inquiétude, le désespoir ? N’est-ce pas souvent quand tout va mal et semble perdu qu’alors nous demandons de l’aide ? Pourtant, dans les joies comme dans les peines, Jésus et Marie sont toujours à nos côtés! Bon nombre de personnes viennent en ce lieu confier leurs intentions en allumant soit une bougie ou en écrivant leurs difficultés sur un bout de papier. Ils savent et ont cette confiance que quelqu’un de plus grand s’occupe d’eux. Ils ne savent pas toujours que c’est Dieu dont il s’agit, mais sa Mère Marie, étant présente en ce lieu, les accueille toujours car tous sont si chers à son Coeur!

La «Prière de la neuvaine» que vous trouverez dans ce livret nous aide à confier chaque jour notre coeur à Marie avec les joies et aussi les préoccupations quotidiennes. Ainsi nous demandons l’aide précieuse de Dieu par Marie. La prière dit: «Nous promettons, si nous sommes exaucés de répandre votre gloire…». Bien sûr, au premier plan, cela peut sonner pour certains comme du chantage, mais si c’était plutôt un engagement de fidélité qui nous est proposé ? Nous nous engageons à faire confiance d’abord, mais aussi à remercier. Lorsque ça va mal, on crie à l’aide, mais quand ça va bien, prenons-nous toujours le temps de prier et remercier ? Cette phrase devient alors une promesse de fidélité de notre part. Par cette prière, nous apprenons à connaître Marie comme notre Mère.

La «Prière pour la mission quotidienne sur les pas de Marie» nous apprend à choisir Marie comme modèle de vie. De l’Annonciation jusqu’à l’Assomption, la Vierge Marie nous trace le chemin pour bien vivre notre mission d’amour quotidienne!

Qu'est ce qu'une neuvaine ? Comment faire une neuvaine ?