La Visitation

«Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda. Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. Et il advint, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint. » (Luc 1, 39-41)

Bien chers amis de Marie-Reine-des-Cœurs,

Qu’il est agréable en arrivant dans un nouveau milieu, en rencontrant de nouvelles personnes, de recevoir un accueil chaleureux, joyeux et sincère ! La qualité d’accueil d’une première rencontre, bonne ou pas, nous laisse une impression définitive pour toutes celles qui suivront. Dans un lieu de services publics quelconque, médical, religieux, touristique, etc., la qualité d’accueil nous met en confiance ou nous indispose. Que dire lorsque ce sont des retrouvailles de vieilles connaissances, après un long moment de séparation !
La qualité d’accueil de Marie et d’Élisabeth est marquante pour l’une comme pour l’autre. Elles proclament spontanément des paroles prophétiques. Celui que chacune porte dans son sein changera l’histoire de l’humanité. L’enfant Jean-Baptiste va jusqu’à tressaillir dans le sein de sa mère à la rencontre invisible, mais perceptible, de son Sauveur.

Nos rencontres n’ont pas toujours l’importance de celles de Marie et d’Élisabeth, mais certaines sont une rencontre de Dieu parce que l’autre porte Dieu en lui-même, même à son insu. Tous sont icône, image, de son Créateur, de même que chacun porte les traits de ses parents.

Pour plusieurs, la saison estivale favorise de nombreuses rencontres à l’occasion de déplacements, de voyages tant pour les jeunes que pour les retraités, pour les enfants en congé scolaire comme pour les travailleurs en vacances. Toutes ces rencontres nous font vivre des expériences bien enrichissantes.

N’oublions pas ceux et celles qui vivent la solitude. Puissions-nous être attentifs au moins à quelques-uns d’entre eux, surtout lorsque c’est un proche, même s’il souffre d’Alzheimer.

Si nous portons attention aux malheureux de toutes sortes, un accueil bien spécial nous est promis par Jésus lors de son retour en gloire : «Venez, les bénis de mon Père, recevez en partage le Royaume qui a été préparé pour vous… J’étais un étranger et vous m’avez recueilli… malade, et vous m’avez visité, en prison, et vous êtes venus à moi… chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ! » (Mt 25, 34-40) Au Centre marial nous voulons vous accueillir au nom du Seigneur et de la Vierge Marie. Pour eux, nous ne sommes jamais des inconnus et des étrangers.

Recteur P. Henri Paradis, m.s.a.