L'Espéramce: vertu de lumière et de joie

Recteur Paradis Henri, msc

L'ESPÉRANCE :

vertu de LUMIÈRE et de JOIE !

Parmi ses plus beaux joyaux, la Parole de Dieu nous souhaite : «Que le Dieu de l’espérance vous donne en plénitude dans votre acte de foi la joie et la paix, afin que l’espérance surabonde en vous par la vertu de l'Esprit Saint » (Rm 15, 13).

Cette année, le Pape François donne plusieurs catéchèses soulignant l’Espérance. Quelques titres nous en font saisir la portée : Le pardon divin est un moteur d’Espérance (30 août 2017), Ne jamais perdre patience et espérance dans les mauvais moments (09 juin 2017), La mémoire de la vocation ravive l’Espérance (30 août 2017), Que le Seigneur vous donne tous d’espérer d’être saints (21 août 2017), etc.

L’Espérance suscite toujours la joie de vivre ! Le dicton populaire ne dit-il pas : « Là où il y a de la vie, il y a de l’espoir » et l’espoir fait vivre !

Une vidéo bien connue illustre trois bougies représentant chacune une vertu théologale, l’une la Foi, une autre la Charité et la dernière l’Espérance. Découragées des événements, la bougie de la Foi s’éteint, celle de la Charité suit de près et finalement l’Espérance les rallume !

L’Église catholique de France identifie l’Espérance comme étant la « Vertu théologale dont l’objet principal est le salut, la béatitude éternelle, la participation à la gloire de Dieu. Cette vertu qui dispose le chrétien à mettre sa confiance dans les promesses du Christ, à prendre appui non sur ses forces, mais sur le secours de la grâce du Saint Esprit, le conduit par le fait même, à résister au mal et à l’épreuve et à garder confiance en l’avenir. L’Espérance s’exprime et se nourrit dans la prière. Elle se différencie de l’espoir en lui donnant sous le regard de la foi, une perspective d’éternité » (Google).

Dans sa catéchèse du dimanche des Rameaux, le Pape François évoque l’espérance des contemporains de Jésus, non seulement de voir des miracles et des guérisons mais aussi la libération des occupants ennemis. Mais voilà qu’à la croix, tout s’effondre ! Pourtant de poursuivre le Pape François, « Jésus a transformé notre péché en pardon, notre mort en résurrection, notre peur en confiance. Voilà pourquoi là, sur la croix, notre espérance est née et renaît toujours ; voilà pourquoi avec Jésus, chacune de nos obscurité peut être transformée en lumière, chaque échec en victoire, chaque déception en espérance. »

 Le Pape François d’ajouter que « l’Esprit Saint ne nous rend pas seulement capables d’espérer, mais également d’être semeurs d’espérance ».

Que ce même Esprit nous donne de toujours « espérer contre toute espérance» (Rm 4, 18).

P. Henri Paradis, m.s.a., Recteur

Recteur Henri Paradis , msc

Recteur Henri Paradis, msc